UA-66060204-1
Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

  • Fête de la musique et bien plus !

    Comme d'habitude je n'arrive pas à tenir un rythme hebdomadaire de publication et du coup je vous propose encore un énorme post ! Désolé, bon courage et bravo à ceux qui iront jusqu'au bout ;-)

     

    Commençons par une petite nouvelle :

    Atterrissage en catastrophe

    Pour sortir de l'avion, Angelina, Nicolas et moi devons attendre que tout le monde descende car nous étions assis tout au fond. A part nous il ne reste qu'une quinzaine d'enfants qui ne tiennent plus en place, accompagnés par une hôtesse de l'air conditionnée pour son job mais pas pour celui de nounou tant elle semble mal à l'aise avec eux. On dirait qu'elle subit un jetlag alors qu'on a fait une heure seulement de vol. A priori c'est la procédure normale pour les mômes non accompagnés de leurs parents que de quitter leur siège en dernier. Bien fait pour eux, ça leur apprendra à voyager seuls, non mais !

    Par les hublots je découvre que l'on peut dire au revoir au soleil niçois et bonjour à la pluie nantaise. Il tombe des trombes d'eau et il fait froid en ce début novembre mais en principe Beau-papa nous attend à la sortie de l'aéroport et tout devrait bien se passer. Ses petites vacances nous ont fait le plus grand bien, nous nous sentons reposés et sereins. Bref, ça plane pour nous.

    Nous remontons l'allée étroite, demandons à Nicolas de se dépêcher malgré ses 4 ans, disons au revoir au personnel de bord aux abords perpétuellement professionnels même quand il est débordé. Un steward continue d'ailleurs de nous sourire chaleureusement bien qu'au fond de ses yeux l'on puisse deviner une vague lueur de lassitude qui pourrait vite s'effriter et se transformer en agacement si jamais l'on traînait trop longtemps.

    Avec ma valise à roulettes je sors avec une large avance sur Angelina et mon fils, ce dernier étant manifestement peu motivé à l'idée de se presser. Sans doute l'effet vacances, à moins que ce ne soit par pur esprit de contradiction. A mi-parcours de la passerelle je réalise que ma petite chemisette à fleurs n'est point adaptée au climat ambiant, franchement frisquet, venteux et humide.
    Tranquillement j'ouvre mon bagage à la verticale pour y rechercher un pull et mon coupe-vent que je sais parfaitement rangés au-dessus du reste de mes affaires pour une prise en main facile et rapide en cas de nécessité. Étant fragile des voies aériennes hautes je dois me protéger. Pour un chanteur c'est assez handicapant d'être si facilement enrhumé, déjà que pendant deux mois je subis depuis tout petit une forte allergie au pollen... Quelle aberration tout de même, être allergique à quelque chose d'aussi naturel ! J'aime la nature mais c'est elle qui ne m'aime pas. Pas étonnant que sois devenu si casanier, voire ermite.

    Tout à coup j'entends Angelina qui, tout en déboulant au pas de charge en tenant Nicolas par la main, crie qu'il faut accélérer car le troupeau de gamins les talonne. Effectivement j'aperçois aussitôt toute cette marmaille agitée, bruyante et excitée de retrouver ses parents après ces vacances dans le sud, précédée de l'hôtesse visiblement déterminée à écourter au plus vite cette pénible étape de son temps de travail.

    L'adrénaline décolle et je descends en piqué de mon petit nuage de zénitude. Pris de court je vire à droite brusquement et heurte de plein fouet ma valise ouverte. Mon radar interne n'a pas repéré l'obstacle sur la piste. Bien entendu tout le contenu se crashe d'un coup d'un seul sur la moquette élimée de la passerelle.
    Je peste intérieurement pour ne pas effrayer les enfants et l'hôtesse de l'air à bout de nerfs qui vont devoir attendre encore un peu plus à cause d'un passager passagèrement maladroit.
    J'aurais dû m'habiller à l'intérieur de la carlingue, j'avais largement le temps, quel idiot ! Et puis il n'y a pas que les voyageurs qui doivent attacher leur ceinture, j'aurais très bien pu serrer celles qui maintiennent mes effets personnels au sein de la valise.

    Angelina et Nicolas me dépassent, je vois dans le regard de mon épouse, véritable tour de contrôle, comme autre chose que de l'amour profond. Ce serait plutôt un reproche muet, une consternation sourde avec une pointe de déception et un questionnement sous-jacent du genre "Chéri, est-ce bien le moment idéal pour étaler tes sous-vêtements ?".

    Dans l'affolement créé par cette zone de turbulences je m'habille à la vitesse du son et range ou plutôt tasse à la va-vite mes slips, mes chaussettes sales et autres affaires que j'aurais effectivement préférées à l'abri des regards. Heureusement qu'il n'y a pas d'objets compromettants de type sextoys. Hélas il n'y a pas non plus de gilet de sauvetage alors que je me noie comme de coutume dans un verre d'eau.
    Je me sens dans la peau d'un clandestin au passage de la Douane. Dans ma précipitation ce que j'enfourne avec célérité dans la valise retombe aussi sec, alors je refourre tout n'importe comment, j'ai le cœur qui bat à cent à l'heure, je ne vois plus rien, je n'entends plus, c'est la panique habituelle dans mon esprit si fragile face à ce genre d'aléa. Je passe en mode pilotage automatique.

    Je n'arrive pas à refermer la fermeture éclair. Évidemment rien n'est plus plié correctement et tout prend trop de place. Moi qui étais pourtant si fier de mon rangement avant le départ (Angelina paraissait moins impressionnée). Je tire, je force et la fermeture craque soudainement, comme mes nerfs. J'ai l'impression que le Commandant de bord à l'intérieur du cockpit de mon crâne se fait la malle pour faire le pitre au 7ème ciel et devenir Commandant de bar.

    Une seule solution, le repli stratégique, la fuite sans escale devant l'hôtesse et les enfants ahuris par l'énergumène que je dois représenter à leur regard neuf. Comme toujours quand je suis touché en plein vol, je perds de l'attitude.
    Je remonte en courant le reste de la passerelle, les réacteurs à fond malgré les secousses de mon cœur et les trous d'air dans mes poumons dus au manque d'exercice et à la nourriture trop riche avalée en quantité toute la semaine. Je maudis sans mot dire le ciel si peu clément, que ce soit au niveau de la météo ou de la métaphore.

    Essoufflé, en sueur et passablement énervé je rejoins Angelina et Nicolas qui ont retrouvé Beau-papa. Je pensais en avoir terminé avec cette épreuve ridicule mais mon fils, comme si ça ne suffisait pas, de sa voix pure et innocente me demande alors :
    - "Papa, pourquoi tu as mis ton pull par dessus ton K-Way ?"

     

     

    traînée, étrenne, entraînement, francois ville

    Moi ce n'est pas mon genre mais certains recherchent des trainées étrennées et entrainées.

     

    Un Peau-Aime Vidéo :

    Accident

    Circulez il n'y a rien à voir
    Laissez la police faire son devoir
    Ce n'est qu'un accident de la route
    Fait divers sanglant en plein mois d'août

    Les badauds s'amassent voient c'qui s'passe
    Leur sang se glace mais ils restent sur place
    Comme s'ils étaient devant une vitrine
    Aujourd'hui on solde l'hémoglobine

    Spectacle morbide ô combien attirant
    Et en plus tout ça pour pas un franc
    Alors pourquoi pourquoi s'en priver
    Et pis c'est bien mieux qu'à la télé

    Une maman et son enfant se meurent
    Devant des dizaines de spectateurs
    Quand l'essence prend feu c'est encore mieux
    Ils en prennent plein les sens plein les yeux

    Quelques uns diront que c'est horrible
    Avec un sourire des plus perceptibles
    Une joie malsaine devant cette scène
    On n'échappe pas à sa nature humaine...

     

     

    gothique, problèmes, blême

    Les Gothiques ont des problêmes.

    pet,paix,homme,volonté,francois ville

    Pet aux hommes de mauvaise volonté.

    outre-mer,mère,outrée,francois ville

    Y a-t'il des Mères Outrées en Outre-Mer ?

    programme, gramme, régime, geek, francois ville

    Connaissez-vous "Pro-gramme" ? C'est le régime des informaticiens.

    droit,but,doigt,brute,francois ville

    Il faut aller Droit aux Buts et faire un Doigt aux Brutes.

    agent,argent,comptant,content, francois ville

    Est-ce aussi simple : Argent Comptant = Agent Content ?

    obèse, pèse, poids,auteur, francois ville

    bureau, bourreau, collègue, coeur, francois ville

    Le bureau t'écoeure, viens voir le bourreau des coeurs.

    Un second Peau-Aime vidéo :

    A tout saigneur tout honneur

    A tout saigneur tout honneur la gloire pour le tueur
    Prime time pour JT exclusivité
    Pendant qu'les gens meurent le téléspectateur
    Mange son bon dîner devant sa télé

    Des crimes et des balles gangsters en cavale
    Véritables héros à la une des journaux
    Le scoop c'est le râle et c'est l'argent sale
    On filme les bobos et les longs sanglots

    Le mal est une star le bien se fait rare
    Tout pour l'audimat des têtes qui éclatent
    C'est jamais trop tard pour ces gros connards
    Leurs phrases sont si plates pas une ne fait date

    Nouvelles bonnes mauvaises orateur à l'aise
    Avec son sourire il annonce le pire
    Avec l'audience il baise c'est l'info qu'il lèse
    Des yeux à nourrir l'horreur pour le plaisir

    La Mort se fait belle elle se fait sensuelle
    Pour les caméras les requins les rats
    Aimant le bordel truquant le réel
    Tronquant les débats putain de médias

    L'info se fait science recettes pour l'audience
    Pour nous satisfaire rien de mieux qu'une bonne guerre
    Beaucoup de violence et de complaisance
    Rien ne les fait taire la connerie prospère

     

    fête des mères, fête,nerfs,francois ville

    Bonne Fête des NERFS !

    porte-manteaux, francois ville, forme

    Porte-manteaux très en forme, non ?

    auto, francois ville, queue, tête

    Auto sans queue ni tête

    touche, interdit, ayant-droit, accès, francois ville

    Pas touche !

    poète, commerçant, francois ville

    Poète, un commerçant comme les autres ?

    tronc, nature, protection, francois ville, mur

    Si on ne protège pas la Nature, on va droit dans le Mur !

    mariage, anniversaire, vie commune, amour, bonheur, francois ville

    11 ans de Vie comme Une, 8 ans de mariage, toujours amoureux, il n'y a pas d'âge pour être heureux.

    maillot de bain, francois ville

    Quelques fois il faut savoir se mouiller...

     

    Mon fils de 5 ans :
    - "Je ne suis pas en forme car je n'ai pas lu assez de livres avant de petit-déjeuner".

    cassis, vin, francois ville

     

    calanque, cassis, belle, francois ville

    La calanque, ma belle, la planque

    sévice, services secrets, majesté, francois ville

    Chut... Je suis aux Sévices Secrets de sa Majesté...

     

    Une chanson :

    Femme virtuelle

    J'ai une femme virtuelle
    Au fin fond de ma tête
    C'est moins bien qu'une réelle
    Mais puisqu'elle m'accepte

    Je la connais par cœur
    Toutes les lignes de son corps
    Ses besoins ses humeurs
    Elle est mon seul trésor

    Je crois qu'en plus elle m'aime bien
    Elle m'écoute me comprend
    Sans moi elle n'est plus rien
    Qu'une poussière de néant

    Un jour je la quitterai
    Pour une autre moins mieux
    Peut-être je l'oublierais
    En étant plus heureux

     

    self-service, sévice, francois ville

    Certains sont Adeptes du Self-Sévice...

     

    Réflexions :

    J'ai beaucoup trop de caractères pour utiliser Twitter.

    C'est la vérité, de multiples Facteurs expliquent la distribution du courrier.

     

    Et pour terminer cet interminable post, une annonce de concert :

    En effet suite à des désistements j'ai la chance de pouvoir jouer à la Fête de la Musique d'Aigrefeuille (44) de 18h45 à 19h30 le samedi 14 juin !
    Et oui c'est un peu en avance mais ça m'arrange car le 21 c'est en plein Hellfest...

    Voici les détails de l'événement ci-dessous et le lien pour se tenir au courant : https://www.facebook.com/events/648311041914609/

    L'association SoundFest Production, en partenariat avec l'IFAC, Festi'Maine et Music en Maine, vous présente la 3ème édition de la Fête de la Musique d'Aigrefeuille !
    L'événement se déroulera Place de l'Eglise à Aigrefeuille sur Maine le Samedi 14 Juin 2014 à partir de 18h !
    Vous pourrez y retrouver 18 groupes répartis sur 4 scènes ! Du Rock au Jazz en passant par le Blues ou le Metal, i y en aura pour tous les goûts !

    ++Scène Hellfest++

    ? Worms Eat Her (Death Core)
    https://www.facebook.com/WormsEatHer?fref=ts
    ? Beyond Prejudice (Néo-Core)
    https://www.facebook.com/BeyondPrejudice?fref=ts
    ? Endora (Death Metal Mélodique)
    https://www.facebook.com/metalendora
    ? Hellroad (Hard Rock / Rock’n Roll)

    ++Scène Woodstock++

    ? Amiral Wisewild (Stoner Rock)
    https://www.facebook.com/AmiralWisewildOfficiel?fref=ts
    ? Esox (Free Noise)
    https://www.facebook.com/pages/Esox/1439108496316452
    ? Label Blonde (Rock Acoustique Houblonneux)
    https://www.facebook.com/pages/Label-Blonde/100987683318447
    ? Fallen (Rock)
    https://www.facebook.com/FallenNantes?fref=ts

    ++Scène Francofolies++

    ? Radio Natas (Punk Rock)
    https://www.facebook.com/pages/Radio-Natas/248642828503150?fref=ts
    ? Dzhari (Jazz)
    ? Les Vach’todontes (Rock Agricole)
    https://www.facebook.com/vachtodontes?fref=ts
    ? François Ville (Chanson à texte, Rock)
    https://www.facebook.com/VilleFrancois

    ++Scène Garorock++

    ? Cityzen’s (Rock)
    ? Venise Karma (Pop Rock Français)
    ? Les Cintrés (Ecole de musique - Reprises)
    ? For-T (Ecole de musique - Reprises)
    ? Les Brosses à Dents de l’Espace (Ecole de musique - Reprises)
    ? The Rusk (Ecole de musique - Reprises)

    Gratuit
    Bar et restauration sur place !

     

    Sur ce je vous dis à bientôt !